Une coulée verte pour couvrir l'A8 à Cagnes

Mario Basso, architecte cagnois, propose le projet fou de recouvrir l’A8.

 

Le projet se situe dans la Ville de Cagnes sur mer, plus précisément dans le quartier du Cros de Cagnes. Ce quartier présente un tissu urbain très dense et diversifié avec une particularité qui est d’être divisé en deux par l’autoroute, ainsi que par la voie ferrée qui la borde au Sud, et augmentant considérablement les nuisances. Deux types d’habitats sont présents, des villas au Nord de l’A8 et des immeubles avec des commerces de proximité au Sud. Cette zone, plus résidentielle, constituée de villas, est située en contre haut de l’autoroute, les immeubles, quant à eux, sont situés en contre bas. La section d’autoroute étudiée, commence du Pont des Violettes jusqu’au Pont de Val en sol. De par la différence de niveau, cette section est  la plus favorable à cette opération, car plus encaissée par rapport au relief côté Nord, et masquée par la barre d’immeubles pour le côté Sud. Vue de l’Avenue de Nice et de l’Avenue des chênes, l’impact visuel de ce projet restera très faible, voir inexistant.

 

Le projet consiste à créer une « dalle verte » reliant les deux ponts, en couvrant à la fois l’autoroute et la voie ferrée, sur une longueur de 700m. C’est une requalification de l’autoroute A8 sur la section Cros de Cagnes, en proposant une reconquête de l’espace urbain perdu. Cet espace serait transformé en une immense dalle végétalisée, avec des aménagements paysagers, entrecoupés par deux allées en pierres s’entrecroisant comme un brin d’ADN. Ce projet s’inscrit dans la lignée des projets urbains écologiques tels que les coulées vertes. Un lieu de vie où les habitants pourraient  passer du temps en famille, en faisant de longues promenades à pieds ou à vélo, des pique-niques. Il y aura aussi un parcours de santé et des aires de jeux pour enfants. Et pourquoi pas des potagers urbains collectifs…  Bien que très agréable, la ville de Cagnes sur mer manque cruellement d’espaces verts. Et malheureusement, il ne reste plus beaucoup d’espaces susceptibles d’être convertis en immenses jardins. Le projet « GREENSLAB » est une manière de se réapproprier les espaces urbains gâchés au profit de la voiture, et de les transformer en poumons verts.

Une coulée verte pour couvrir l'A8 à Cagnes

Ce projet permet d'ouvrir le débat sur le problème des autoroutes urbaines, et des nuisances qui en émanent, tout en apportant  une solution écologique et durable, mais qui reste malheureusement très coûteuse. Sans oublier que ce projet est un concept applicable à plusieurs endroits dans le monde. En effet les autoroutes sont toutes réalisées de la même manière. Il est donc possible de mettre en place des méthodes de construction répétitives, permettant ainsi des économies d'échelle. Biensûr, cela ne nous met pas à l'abri des imprévus. Il faudra donc y apporter des adaptations selon les spécificités du lieu.

 

Possibilités de financement par l’état, la région, le département, la métropole, la commune, Escota, Vinci Autoroute, RFF, SNCF

 

Localisation du projet :

Latitude : 43°39'36.51"N

Longitude : 7° 9'51.53"E

Source copyright http://greenslab-a8.blogspot.com/

#IciCestCagnes
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.