la future station d'épuration de Cagnes-sur-Mer

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)
© OTV Véolia - Comback AM graphisme - Entre l’autoroute et la voie ferrée, cette station recevra un traitement architectural particulier, à base de béton brut, lasuré et d’acier laqué. © OTV Véolia - Comback AM graphisme - Entre l’autoroute et la voie ferrée, cette station recevra un traitement architectural particulier, à base de béton brut, lasuré et d’acier laqué. © OTV Véolia - Comback AM graphisme

Le Symisca, qui regroupe la Métropole Nice-Côte d’Azur et trois autres communes, a retenu la procédure de conception-réalisation-exploitation-maintenance (Crem) pour une station de traitement des eaux usées de 150 000 équivalents habitant. Elle devra être également la première à énergie positive.

 

C’est dans un esprit de cohésion que la Métropole Nice Côte d’Azur, avec les communes de Cagnessur-Mer, Villeneuve-Loubet, la Colle-sur-Loup et Saint-Paul de Vence se sont mobilisées pour ce projet d’intérêt général dans le cadre d’un partenariat exemplaire, en créant le Syndicat Mixte fermé de la Station d’Epuration de Cagnes-sur-Mer, présidé par Louis Nègre,  Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer, 1er Vice-Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.

La commission d’appel d’offres du SYMISCA vient de désigner le groupement d’entreprises OTV / Jean SPADA / SMBTP / SOLETANCHE BACHY France / Ai PROJECT / Cabinet MERLIN / ABC Architectes / VEOLIA EAU comme attributaire du marché de Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance (CREM) de la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer, pour un montant à hauteur de 84 millions d’euros TTC.

1ÈRE STATION À ÉNERGIE POSITIVE DE L’HEXAGONE
Installée à Cagnes-sur-Mer, en lieu et place de friches industrielles entre la voie ferrée et l’autoroute, l’usine, l’une des plus modernes prévues à ce jour, est la première station d’épuration de France à énergie positive. Autrement dit, elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, justifiant une  certification Bream Very Good, un label inédit pour une telle installation.

UNE ARCHITECTURE-SIGNAL EN ENTRÉE DE VILLE

Loin de se limiter à un rôle purement fonctionnel, la nouvelle station d’épuration arbore une architecture-signal à l’entrée de Cagnes-sur-Mer : un bâtiment industriel traité comme un ouvrage résidentiel, cerné d’espaces verts. Un véritable trait d’union architectural entre le Domaine du Loup et l’hippodrome.

Sur le site de l’ancienne station d’épuration de Cagnes-sur-Mer, entre le centre-ville et la Méditerranée, la nature retrouvera ses droits. Le projet paysager traduit la reconversion d’un site industriel en un espace naturel dit « ouvert », composé d’une strate herbacée de type prairie et graminées d’espèces endémiques ou acclimatées.  

En savoir plus http://www.aeris.nicecotedazur.org/

Un nouveau parc urbain http://www.aeris.nicecotedazur.org/un-nouveau-parc-urbain/

État d’avancement des travaux http://www.aeris.nicecotedazur.org/etat-avancement-travaux/

Lu 331 fois
Carla

coworker

Media

copyright-AM Graphisme

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.