Vie locale

Polygone Riviera est le futur centre commercial 4 étoiles en projet à Cagnes-sur-Mer, imaginé comme un véritable lieu de promenade culturelle et de loisir, au cœur de la ZAC Saint Jean. Financé par Unibail-Rodamco et le groupe Socri, le projet est évalué à 350 millions d’euros. La pose de la première pierre a eu lieu en novembre 2012. Depuis les travaux vont bon train.

Les promoteurs ont attribué la conception du complexe commercial à une équipe d’architectes menée par José Ignacio Galan Martinez et au paysagiste Jean Mus. Polygone Riviera offre pour la première fois un véritable lieu de promenade à chaque visiteur : le long de la rivière, au milieu des œuvres d’art, ou en flânant parmi les enseignes de mode, de beauté, de décoration ainsi que parmi des boutiques culturelles, le cinéma ou le casino, précise Unibail-Rodamco.

 

75 000 m² de projet

Polygone Riviera, implanté le long de l’avenue des Alpes, est un projet de complexe commercial d’un genre nouveau, totalement innovant. Le plan présente 5 espaces commerciaux reliés par une promenade piétonne qui enjambe le Malvan grâce à 4 ponts :

- Le quartier Luxury, qui s’articule autour du grand magasin Printemps qui s’implante sur 9.000 m2, accueillera toutes les enseignes du luxe à l’instar de l’avenue Montaigne ou de Rodeo Drive à Los Angeles.
– Le quartier Premium sera dédié aux grandes enseignes internationales de la mode, du prêt-à-porter et de la beauté (Sephora a signé pour un magasin de 424 m2).
– Le quartier Lifestyle accueillera autour du casino Terrazur du groupe Tranchant, un cinéma avec 10 écrans, un bowling, des restaurants et des boutiques telles que Zara ou Mango.
Le quartier Art de Vivre s’orientera autour du jardin, de la décoration et de la maison. L’enseigne Botanic est déjà partie prenante du projet.
– Le quartier Services accueillera des commerces du quotidien (pharmacie, pressing, fleuriste, …).

Polygone Riviera est situé au cœur d’une région de 1,1 million d’habitants, dont 28% de ménages sont des cadres et catégories socio-professionnelles supérieures, et qui attire chaque année près de 14 millions de touristes, dont 20% de touristes d’affaires.

Des boutiques branchées pour dynamiser le projet

Polygone Riviera comprendra un cinéma de dix salles, un bowling, un fitness, des locaux professionnels et une centaine de boutiques… Dont la moitié est aujourd’hui déjà commercialisée.

La locomotive commerciale du projet est l’enseigne Printemps qui s’étendra sur 9000 m². Zara, Mango, Botanic, La Grande Récré, Sephora et Hippopotamus comptent parmi les autres enseignes « wagons » du grand projet.

La société Socri est aujourd’hui en négociation avec des marques de luxe telles que Louis Vuitton, Gucci, Prada, Burberry.

 

Au total c’est un investissement de 450 M€ qui sera nécessaire pour mener à bien le projet, 350 pour le promoteur, une centaine pour les enseignes partenaires et 1500 emplois directs devraient être créés. Trois mille places de parkings seront aménagées en sous-sol et six accès faciliteront la desserte de Polygone Riviera. Dix-sept hectares ont été réservés par la municipalité à proximité immédiate pour créer un éco quartier qui permettra de proposer aussi des logements. Les travaux devraient durer près de deux années pour une ouverture à la clientèle de Polygone Riviera à l’automne 2015.

Livraison : automne 2015

source http://projets-architecte-urbanisme.fr

Site web de polygone

Publié dans Vie locale

Le 1er janvier prochain, la "dépénalisation du stationnement" entrera en vigueur en France. Le conseil municipal de Cagnes a voté une réforme qui confiera à la société privée Indigo la gestion du stationnement payant dans les rues, dont le zonage et les tarifs seront modifiés. Deux pétitions contre cette réforme ont déjà obtenu plus de 1700 signatures. L'une lancée par quatre comités de quartier, l'autre par les élus municipaux d'opposition du Front de gauche.

CINQ POINTS QUI FONT GROGNER LES CAGNOIS

1- La disparition de la zone jaune, où on ne payait qu'un euro la demi-journée (et deux euros la journée entière dans certains secteurs).

Question complémentaire: pourra-t-on rester une journée entière à la même place (comme actuellement en zone jaune au parking de la Villette)?

2- La hausse des tarifs, «qui risque d'éloigner les automobilistes du centre ville et de faire fuir les clients des commerces»: les zones jaunes passeront en zone orange ou en zone rouge.

La zone orange est plus chère que la zone jaune: 0,80 euro /h, soit 3,20 euros pour une demi-journée au lieu d'un euro la 1/2 journée et 2 euros la journée. Et le tarif de la zone rouge augmente: 1 euro par heure jusqu'à une heure et demie de stationnement, mais 1,5 euro par heure pour deux heures de stationnement) .

3- L'augmentation du nombre de places payantes, qui passera de 2842 à 3452, soit 635 de plus, selon les calculs de la pétition du Front de gauche. «Trente minutes de stationnement gratuite, ce n'est pas suffisant pour faire ses courses en ville. A Antibes, il y a une heure de stationnement gratuit».

4- Le passage en payant de toutes les places sur le littoral l'été, 7 j/7 y compris les jours fériés.

5- La limitation des abonnements résidents à un seul abonnement par foyer. «Beaucoup de foyers ont deux voitures», objectent les opposants au projet.

 

CINQ AVANTAGES MIS EN AVANT PAR LA MUNICIPALITÉ Suite sur l article de Nice matin

 

 

 

Pour aller plus loin article à découvrir 

 

Publié dans Vie locale