Le 1er janvier prochain, la "dépénalisation du stationnement" entrera en vigueur en France. Le conseil municipal de Cagnes a voté une réforme qui confiera à la société privée Indigo la gestion du stationnement payant dans les rues, dont le zonage et les tarifs seront modifiés. Deux pétitions contre cette réforme ont déjà obtenu plus de 1700 signatures. L'une lancée par quatre comités de quartier, l'autre par les élus municipaux d'opposition du Front de gauche.

stationnement payant à Cagnes-sur-mer

CINQ POINTS QUI FONT GROGNER LES CAGNOIS

1- La disparition de la zone jaune, où on ne payait qu'un euro la demi-journée (et deux euros la journée entière dans certains secteurs).

Question complémentaire: pourra-t-on rester une journée entière à la même place (comme actuellement en zone jaune au parking de la Villette)?

2- La hausse des tarifs, «qui risque d'éloigner les automobilistes du centre ville et de faire fuir les clients des commerces»: les zones jaunes passeront en zone orange ou en zone rouge.

La zone orange est plus chère que la zone jaune: 0,80 euro /h, soit 3,20 euros pour une demi-journée au lieu d'un euro la 1/2 journée et 2 euros la journée. Et le tarif de la zone rouge augmente: 1 euro par heure jusqu'à une heure et demie de stationnement, mais 1,5 euro par heure pour deux heures de stationnement) .

3- L'augmentation du nombre de places payantes, qui passera de 2842 à 3452, soit 635 de plus, selon les calculs de la pétition du Front de gauche. «Trente minutes de stationnement gratuite, ce n'est pas suffisant pour faire ses courses en ville. A Antibes, il y a une heure de stationnement gratuit».

4- Le passage en payant de toutes les places sur le littoral l'été, 7 j/7 y compris les jours fériés.

5- La limitation des abonnements résidents à un seul abonnement par foyer. «Beaucoup de foyers ont deux voitures», objectent les opposants au projet.

 

CINQ AVANTAGES MIS EN AVANT PAR LA MUNICIPALITÉ Suite sur l article de Nice matin

 

Régissez sur notre forum 

 

Pour aller plus loin article à découvrir